Faut-il coucher pour réussir ? Les meilleures positions.

Gilles Bouleau, journaliste sur T-F1N1, et Yann Moix, écrivain et réalisateur à ses heures perdues, ont étudié la question de long en large, en travers et en profondeur.

Après 24 heures d'un intense brassage d'idées, ils ont pu déterminer un barème de sexo-réussite professionnelle dont voici un court extrait :

 

- Cowgirl inversée : offre d’un mois de stage.

- Levrette : augmente de 15% les chances de pas se faire licencier après une faute simple.

- Lotus : c'est un pas vers l'égalité avec la garantie que l’employée touchera plus de 95% du salaire d'un employé.

- Missionnaire : obligation de réaliser sept allusions sexuelles par heure ; le missionnaire inversé revient à -75% de remarques sexistes.

- Anal : poste de manager envisageable.

- Anulingus : 500 euros de prime de risque.

- Gorge profonde : Offre de CDD

- 69 : Offre de CDD avec deux semaines de congés payés.

- 69 debout : employée du mois.

- Boule de neige : 10 jours de corvée de photocopies, c'est peu hygiénique.

- BDSM impliquant bougies et/ou objets tranchants : l'employée se fera vouvoyer.

- BDSM : Obtention d’un pin’s officiel de tireur de ficelles et l’employée peut garder son poste même après deux grossesses.

- Doigt dans le cul : une invitation au dîner annuel des gros connards qui tirent les ficelles.

- Doigt dans le cul avec une ficelle : possibilité d’inviter quelqu’un.

 

Cette liste retrace de façon exhaustive les différentes pratiques que Gilles a pu observer lors de séminaires en Autriche, et qu’il a tenu a partager avec Yann lors d’un week-end dans la ville lumière.

Gilles et Yann se confessent : "Nous avons cette passion pour la spontanéité ; nous ne nous sommes pas vus pendant trois années, et en une seule nuit, nous donnons naissance à ce projet qui permettra de dynamiser les PME et de revitaliser les entreprises moroses."

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0