Face aux rumeurs, Emmanuel Macron avoue être juif

 

C’est un petit coup de tonnerre dans le monde de la politique. Plusieurs rumeurs relayées dans la presse people voudraient en effet qu’Emmanuel Macron ait été vu au Mur des Lamentations en compagnie de Benjamin Netanyahu en marge d’un meeting à Jérusalem au cours duquel le candidat En Marche! aurait affirmé « Je ne suis pas de ceux qui font d’Israël le croque-mitaine des lycéens en keffieh; en effet, c’est le peuple juif qui nous a donné le houmous et les chansons de Noël. » 

 

Face à la spéculation grandissante, le jeune non-médecin à sa maman a décidé de prendre les devants lors d’un entretien accordé à Voici, Le Monde, Les Echos, La Croix, et JewPop dans lequel il révèle que sa conversion au catholicisme à quinze ans n’était qu’une façade, montée de toutes pièces avec la complicité de François Hollande, afin de protéger l’UNEF de sa véritable identité, Emmanuel Maayane. François Hollande salue « un ami, un excellent ministre des Finances, toujours disponible pour prendre des bains de billets de 500 ou m’accompagner aux universités d’été du Parti de l’Argent. »

 

Contacté pour commentaire, Dieudonné déclare : « Nous n’avons rien envers les personnes de type sémitique, mais le projet politique d’Emmanuel Macron illustre la banqueroute morale de cette race de cousins d’Elie Semoun qui nous gouverne et sonne le glas de la coopération et de l’amitié des peuples. Sion en Vendée ça va encore, mais en Palestine faut pas déconner. »

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0