Les seins d'Emma Watson toujours plus importants que les droits des femmes

Le nouvel épisode de "c'est ton corps et ton choix sauf si tu fais les magazines grosse pute" est sorti et c'est Emma Watson qui en est l'héroïne. L'actrice et ambassadrice pour les droits des femmes aux Nations Unies a choisi de poser seins nus (mais cachés derrière un châle blanc) pour Vanity Fair alors que La Belle et la Bête arrive sur vos écrans, une décision qui n'a pas rencontré que du succès y compris chez ses fans.

 

Les utilisateurs de Twitter l'ont tour à tour accusée d'être tombée dans la facilité pour faire parler d'elle, d'être hypocrite et enfin d'être une grosse pute et surtout pas une féministe puisque le féminisme consisterait en fait, selon certains de ses détracteurs, à ne pas faire ce que l'on veut de son corps. Le féminisme serait donc la liberté des femmes de ne pas être libres et de disposer de leur corps comme bon leur semble et s'habiller comme elles le veulent sauf si elles sont sur une couverture de magazine, célèbres ou encore en train de draguer Antonin alors que c'était votre proie.

 

L'actrice a répondu aux critiques et a judicieusement souligné que ses nichons n'avaient rien à voir avec le féminisme et qu'elle avait le droit de poser nue si elle le voulait.

 

A cela, certains ont encore répondu qu'elle était hypocrite, arguant qu'elle avait critiqué Beyoncé lorsqu'elle avait déclaré "j'ai l'impression que son message est confus en ce sens que d'un coté elle se dit féministe quand de l'autre elle adopte une attitude destinée aux hommes devant les caméras, une attitude voyeuriste." Notons que Watson ne faisait que se poser une question sans insulter Beyoncé, mais aujourd'hui ce sont deux autres questions que l'on se pose : les fans de rap bas de gamme pseudo-engagé puis vite fait engagé quand les droits civiques redeviennent à la mode sont-ils cons ? Et surtout, chaque acte d'une féministe doit-il être considéré comme un acte féministe ? 

Même si Beyoncé s'est dernièrement engagée pour les droits des noirs et des femmes à travers ses albums, il n'en reste pas moins qu'elle chantait des trucs sur les mecs de ses rêves en dandinant du cul (ce qu'elle a parfaitement le droit de faire) pendant que Watson commençait ses activités pour développer l'éducation au Bangladesh et en Zambie en 2010 (ce qui est plus utile). 

 

Alors que cela vienne des hommes ou des femmes, il semblerait que malgré sa carrière, Watson soit moins importante que ses nichons et que ce qu'elle fait de son corps, hypothèse confirmée par un sondage réalisé auprès de notre lectorat de 16 millions de personnes qui a massivement voté en faveur des nichons d'Emma Watson et a délaissé le féminisme (ses seins ont été préférés par 89% des votants).

 

Les Femen, d'un autre coté, auraient le droit d'être un argument pour dire que les politiciens sont des connards quand elles sont à poil, ce qui n'en fait surtout pas des objets qu'on écoute pour insulter uniquement lorsqu'on voit leurs seins.

Écrire commentaire

Commentaires : 0