Incroyable ! Du jour au lendemain, cette femme a arrêté de fumer ses propres cigarettes.

A l'heure du paquet neutre en France et des paquets dont les images donnent le cancer des yeux en Allemagne, on parle plus des mesures que de leur efficacité, si bien que le témoignage de Gaëlle, 18 ans, est presque inattendu.

 

Gaëlle vit à Rennes depuis cette année, elle n'étudie pas mais est "convaincue que cette année sabbatique" lui sera "super profitable." Elle fume depuis ses 15 ans, et si elle reconnaît qu'elle a commencé très jeune, elle estime qu'on peut très bien être jeune et déjà commencer à corriger ses erreurs : Gaëlle a cessé de fumer ses propres cigarettes du jour au lendemain.

 

Après plus de trois années à dix clopes par jour, la jeune femme a pris les devants et a décidé qu'elle ne voulait plus gaspiller son argent :

 

"Je taffe viteuf à Domac quelques heures par semaine parce que je suis pote avec un manager, ça me fait autour de 250 boules par mois et mes parents me donnent les 800 euros manquants dont j'ai besoin pour vivre comme je l'entends et acheter plein de fringues quand j'ai rien à faire. Mon logement coûte 5500 euros par mois, et les clopes jusqu'à 120 si je fume plus que d'habitude. J'ai tout changé du jour au lendemain. Pas facile mais des amis m'aident."

 

Et pas qu'un peu. Gaëlle utilise l'argent qu'elle économise pour s'acheter de la nourriture et prendre le bus pour aller voir ses amis mais elle continue de fumer. "J'ai arrêté de fumer mes clopes mais ça veut juste dire que je dois trouver des gens sympas pour m'en filer tu vois." Gaëlle a trouvé une solution efficace : elle passe des heures à ne rien foutre dans un skatepark en riant bêtement.

 

"Ça marche à tous les coups. Je sais que les skaters me critiquent mais ils me filent des clopes parce qu'ils espèrent me baiser un jour. No way ahah !"

 

Ses amis skaters sont ravis de l'aider à travers cette difficile épreuve. Dorian, 17 ans, qui "rentre presque un heelflip mais les filles elles croient que je sais le faire donc c'est classe", trouve la démarche de Gaëlle "noble." Pour lui, cesser de fumer ses propres clopes est un défi, on risque de ne PAS pouvoir fumer pendant plusieurs minutes par jour, surtout s'il pleut et que le skate park est vide.

 

"Mais bon, j'y en file surtout parce que j'aimerais bien me la faire."

Écrire commentaire

Commentaires : 0