5 films de cul approuvés par La Manif pour Tous

Suite à la prise de position noble et courageuse de la Manif pour Tous à l’encontre de Saucisse Party, porno ludique destiné à faire découvrir le fétichisme aux enfants, nous avons interrogé dix défenseurs de la famille traditionnelle sur leurs goûts en matière de pornographie. Petit tour d’horizon de l’érotisme selon Sainte Christine.

 

  • Jean-Gabriel, 22 ans, étudiant à l’ESSCA (Angers)

Moi, ce que je regarde avec les écouteurs tard le soir, c’est Shrek 2. Shrek, qu’est-ce que c’est ? C’est une figure qui pour moi symbolise profondément la virilité - sans contrefaçon, il est un garçon, et ce ne sont pas des Femen misandrogres qui vont lui dire quoi faire de son potentiel masculin. Le film symbolise sa quête d’identité entre le bocage dégueu mais libre et la société bien-pensante qui ne comprend plus ses valeurs. Shrek, c’est l’amour ; Shrek, c’est la vie.

 

  • Marie-Chantal, 54 ans, boulangère à Aix-en-Provence

Le film qui a toujours nourri mon imagination, c’est Le Manège Enchanté. J’ai toujours été attiré par les hommes poilus, et sans doute est-ce dû à quelque obsession fondatrice pour la pilosité fort impressionnante de ce brave Pollux. Il y a quelque chose de mystérieux, d’inquiétant même, dans tous ces poils qui cachent les yeux du chien, qui m’a laissé profondément émue. Aujourd'hui, je retrouve cette émotion brute, primale, en fixant du regard les sourcils de Monsieur François Fillon. Quel homme.

 

  • Marie-Héloïse, 19 ans, 1e année de licence de droit à Strasbourg

L’Âge de Glace. Scrat, cet écureuil qui poursuit son gland envers et contre tous, c’est une référence claire au mythe de Sisyphe d’Albert Camus. Sisyphe sait que sa tâche est dure, mais ne lâche rien, comme nous. C’est à n’en pas douter le sens de l’allégorie qu’il a choisi, et non le choix de Sisyphe face à la futilité de son existence eu égard au vide créé par l'absence d'une quelconque transcendance pour donner un but à sa création. Le gland de Scrat est un totem qui traverse toute l'histoire du monde.

 

  • Jean-Jeanne, 28 ans, Les Herbiers, Ecole de la Vie

Mon Petit Poney, il n’y a pas à dire. Derpy est ma waifu, et puisqu’on marie bien les invertis christianophobes, il n’y a pas de raison que je ne puisse pas épouser le poney anthropomorphique de fiction de mon choix, car c’est absolument la même chose.  

 

  • Marie-Martine, 26 ans, maman à Versailles

Le Roi Lion. Quand je vois la scène entre Simba et Nala, franchement, j’oublie que c’est un odieux sodomite gauchiste qui chante que "l'amour brille sous les étoiles" tout en faisant le projet d’acheter des mignons petits enfants en Inde pour assouvir son droit à l’enfant, et j’imagine que je suis une lionne, et que je copule joyeusement avec mon cher Simba tandis que ses deux papas d’adoption, qui ne sont même pas des lions, nous regardent faire en pleurant parce qu’ils savent que l’homosexualité trans-espèce n’est pas une union féconde et que tout lionceau naît d’un LION et d’une LIONNE. MERCI MONSIEUR François FILLON.

Écrire commentaire

Commentaires : 0