La France déterminée à relancer sa production de savon en graisse d'homosexuel.

Il y a un peu plus de dix ans, la france scandait "FILLON, SERRE LES FESSES, ON ARRIVE À TOUTE VITESSE", entre temps la population semble avoir revu sa position sur l'idée d'un rapport anal avec l'ancien ministre parce que "ça fait moins pédé si c'est lui qui nous la met". Si Fillon remporte la primaire face à un Juppé peu apprécié puisqu'expérimenté et raisonnable, il se retrouvera très probablement face à une Marine le Pen plus puissante que jamais, la tête pensante du FN et de ses membres aurait en effet plusieurs musulmans emprisonnés chez elle pour sa propre consommation.

 

Mais ce qui fâche actuellement, ce n'est pas l'immigration, c'est le mariage gay et l'adoption. À l'heure actuelle la France semble convaincue que nos amis homosexuels font tous partie du Lobby Homogay™ et souhaitent épouser les enfants qui ne sont pas abandonnés par les hétéros. Fillon veut rendre plus difficile l'adoption pour les homosexuels, et s'il dit ne pas vouloir réformer le mariage gay, il suffit de voir qui le soutient pour se convaincre du contraire-sans compter qu'il avait voté contre la dépénalisation des rapports homosexuels et estime que l'esclavage, c'est de la culture. Face à lui, une femme belle et souriante en qui les électeurs voient "une candidate pas corrompue par le système pro-négros et pédales", comme quoi pour réussir en france il vaut mieux être corrompu par la Russie, mais ça, Fillon le sait aussi.

 

Bien évidemment les deux candidats nient toute relation entre leur programme et celui de Poutine, mais Fillon semble souhaiter que des mesures anti-gays fassent partie d'un tout et soient utiles à l'économie :

 

"Faire du savon avec de la graisse des pédés, ce n'était pas homophobe. C'était culturel. On peut relancer l'économie, et demander aux enfants de migrants de choisir une nationalité seulement, c'est aussi culturel. Tout est culturel. C'est ça que les français veulent. Que le pays produise en se débarassant de ce qu'il n'aime pas, sans autre forme d'argumentaire."

 

On peut donc, en extrapolant, se demander si son programme concernant l'immigration, bien que souple en apparence, sera tout aussi culturel.

 

"Un indice : on fera des stats sur les origines des gens, mais juste pour le fun culturel hein. Pas pour dire qu'y a trop de bougnoules." conclut Fillon.

Écrire commentaire

Commentaires : 0