Texas - "Je vois pas pourquoi ma femme devrait avoir le droit d'avorter si moi j'ai pas ce droit"

Le jour J approche aux USA, et les américains relancent le débat sur des sujets qui fâchent et sur lesquels les candidats Trump et Clinton ont des vues divergentes. Trump, "pro life", estime que l'embryon devrait vivre, et qu'être pro-life c'est "ne pas prendre en compte la vie de sa mère la pute" tandis que Clinton se prononce en faveur de l'avortement et explique qu'elle sait que c'est une décision difficile.

 

Mais ils ne sont pas les seuls à avoir leurs arguments. Aldo Guistyle, qui vit au Texas, est le leader d'une petite organisation non gouvernementale, la MAHNA (Men Against Hatred and Niggers and Abortion). Il se veut "meniniste" et souhaite que "chacun ait les mêmes droits. Et si quelqu'un peut pas avoir ce droit y a pas de raison que les autres l'aient."

 

Un avis qui semble déjà étrange mais il s'explique : "Moi par exemple, étant un homme je peux pas avorter. Je peux pas avoir ce droit. Alors ma femme l'aura pas et j'aurai bientôt une nièce comme tout le monde."

 

Les arguments de Guistyle font le tour du monde et intéressent tout particulièrement la Pologne où l'avortement divise le peuple, alors que le gouvernement tente de l'interdire.

Une manifestante se dit "outrée par tant de stupidité. Les hommes avortent pas parce qu'ils portent pas d'enfants ça me semble évident, pourquoi auraient-ils un droit sur ce qu'ils ne sont pas capables de faire ? Au pire je le leur donne moi ce droit, je sais pas ce qu'ils en foutront mais bon..."

 

Vers une égalité homme-femme ?

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0