Calais - Sarkozy dit que raser les jungles ne change pas la production d'oxygène

Chaque jour, c'est l'équivalent de plusieurs stades de foot qui sont rasés en Amazonie, ce qui, d'après les scientifiques, nuit à notre atmosphère puisque les plantes à chlorophylle peuvent utiliser le dioxyde de carbone que nous produisons et rejeter du dioxygène.

 

N. Sarkozy, docteur en biologie, explique que "c'est bidon."

Il en veut pour preuve Calais : "on rase la jungle de Calais et ça change rien à notre oxygène, on dépeuple l'équivalent de plusieurs stades et je respire mieux"  un argument qui choque et amuse à la fois les électeurs et les scientifiques mais pas pour les mêmes raisons.

 

Le Dr Mornot, spécialiste en climatologie et en biologie végétale, explique que "de tels propos ne sont en aucun cas des faits, ils ne sont en aucun cas liés à ce pourquoi nous nous battons et ce que nous prouvons chaque jour. C'est du pur sophisme politique avec une dose de sadisme."

 

Calais, c'est près de 7000 migrants à évacuer et à reloger dans toute la France, Corse exclue parce que les corses sont "plus dangereux et cons que la police pour des migrants" se félicite Sarkozy, qui n'a plus grand chose à voir avec le projet.

 

Quel avenir pour les migrants ?

 

Théoriquement, ils peuvent soit tenter d'aller en Angleterre où il sera bientôt mal vu d'être écossais, ou rejoindre l'un des centres d'accueil dans une région qu'ils peuvent choisir-en partie. Dans les deux cas, rien n'est certain, d'autant que de plus en plus de français trouvent injuste que des migrants soient aidés et pas eux, comme l'explique Martin, 54 ans, habitant dans le Limousin :

 

"Ma famille est là depuis des générations et on a mérité d'être là. On a fait la guerre nous. Enfin pas moi mais mon grand-père il l'a faite. Eux ils ont fait quelle guerre mondiale ? Aucune, c'est juste des cons qui se plaignent pour rien et qu'on devrait aider sous prétexte que la voisine s'est pris un obus. Pas de ça chez moi, je compte pas les laisser bosser, s'intégrer, apprendre le français, la culture française et devenir plus français que moi."

 

A suivre.

Écrire commentaire

Commentaires : 0