La Russie bombarde Alep avec des Samsung Galaxy Note 7

Moins de deux mois après le début de la production de son dernier modèle, Samsung a retiré le Samsung Galaxy Note 7 des ventes à cause de sa batterie. En effet, plusieurs explosions ont été signalées et les utilisateurs sont mécontents, du moins une majorité puisque certains ont su tirer profit des capacités de destruction de cette "phablette" et en faire une arme de choix pour bombarder une ville, Alep.

 

La Russie avait anticipé le retrait des ventes du Galaxy Note 7 et avait commandé en septembre pas moins de 10.000 unités. Poutine est satisfait :

 

"C'est mieux qu'un missile. Avec 10 Samsung Galaxy Note 7, on peut détruire plusieurs pâtés de maisons et ça nous coûte dix fois moins cher qu'un missile air-sol. C'est parfait, c'est une arme qui vend du rêve et on utilise le rêve américano-coréen pour anéantir ceux des syriens."

 

Les Etats-Unis d'Amérique prévoiraient également d'en utiliser, d'après le dernier Wikileaks sur le sujet, mesure qui suscite les moqueries des spécialistes du conflit qui estiment que pour une fois, les deux camps sont d'accord.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Marchelle Steve (mardi, 24 janvier 2017 09:17)


    Heya i'm for the first time here. I came across this board and I in finding It truly useful & it helped me out a lot. I hope to give something again and help others like you aided me.