Même les plus gros blaireaux avouent ne pas arriver à la cheville du type à votre droite.

Les blaireaux du monde entier se sont réunis hier dans la matinée en session extraordinaire pour discuter de la situation de l'humanité et le bilan qu'ils ont dressé n'est pas beau à voir.

Même les plus gros blaireaux sont d'accord : ils ne vous arriveront jamais à la cheville. Snirffle, représentant des blaireaux des Etats-Unis d'Amérique, s'en est pris à tous les humains, plus particulièrement à vous, là (oui, vous) :

 

"Je pense que le type qui va lire ce transcript là, et qui croit qu'il est pas une sous-merde alors qu'il mérite même pas qu'on utilise notre nom pour l'insulter, ben lui il fait partie des pires. Aussi débile que le type à sa droite, probablement.

J'ai maté le second débat entre Clinton et Trump et les gens croient toujours qu'entre une demeurée stable et un demeuré instable faut choisir le second parce qu'y violerait la première. Jamais on ferait ça nous, jamais. Nous autres blaireaux, on a une morale on évite d'en arriver à des choix aussi perraves."

 

La situation aux USA était au coeur du débat mais n'a été que l'un des sujets abordés. La délégation des blaireaux d'Europe a relancé le débat sur l'immigration des blaireaux et des humains, proposant une solution originale :

 

"Dans l'absolu on peut aussi juste différencier les connards des gens qui laissent les autres peinards, ou même les abrutis des gens qui votent au centre. Moi si je veux je me tape Gregor, là. Ben personne va me péter la bite parce que je suis pédé tant que je la cale pas dans un fondement social non consentant."

 

 

"Traiter les humains de blaireaux est une insulte envers les blaireaux."

 

 

"Nous sommes une espèce, pas une insulte pour qualifier des gens plus cons que nous. Noirs, blancs, juifs, musulmans ou même les pires des athées sont et seront toujours bien plus atroces que nous. Vous êtes même pas foutus de bouffer correctement, c'est instinctif chez nous, vous voyez votre voisin crevez vous en parlez avant d'envisager de l'aider. Vous voyez un inconnu à la TV qui n'est pas de votre avis, paf c'est un complot ! Je doute que qui que ce soit s'intéresse à votre vie de merde surtout si vous croyez qu'être au chom' vous rend intéressant. Nous on cherche pas de taf, on taffe point barre. Ça vous épate ?"

 

Les blaireaux n'ont pas souhaité proposer la moindre solution et ont précisé qu'ils attendaient juste la 3ème guerre mondiale "pour plus voir ta sale gueule."

 

 

Un gros problème de communication

 

Le gouvernement ne parle pas le blaireau même si l'on pourrait s'y attendre, mais le fait est que, surtout en France, on refuse d'apprendre la moindre langue étrangère afin de rendre toute forme de négociation plus difficile. 

 

Maurice Pinard, traducteur blaireau-français.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Tony Blaireau (dimanche, 13 novembre 2016 21:28)

    Bonjour, je suis arrivé chez vous après avoir cliqué sur "subventions presse en France" et de liens en liens je suis arrivé sur wikipedia qui va bientôt vous supprimer faute de notoriété. Alors comme je ne suis pas un "blaireau" , par curiosité, je passe vous voir. Et je suis très content de la victoire de Trump candidat qui, une fois n'est pas coutume, a bien enculé le cartel bien soudé Banques/marchands d'armes /médias.
    Ok je ne pense que vous touchez des subventions, mais c'est pas une raison pour raconter des conneries, même avec humour, qui s'adresse à des attardés mentaux, finalement. Non ?

  • #2

    Luis Matthes (mardi, 31 janvier 2017 09:57)


    We are a group of volunteers and opening a new scheme in our community. Your site offered us with valuable information to work on. You've done a formidable job and our whole community will be grateful to you.