Poutine : "mon but est de remplacer Alep par un cratère assez profond pour y enterrer tout le monde."

Les frappes des russes et du régime sur Alep se sont intensifiées, les armées faisant usage de bombes ayant une capacité de destruction encore jamais vue dans le pays et la méthode semble porter ses fruits. Après Daraya et Al-Waher, c'est Alep est qui pourrait bientôt hisser le drapeau blanc. A condition que Poutine laisse une personne en vie pour le hisser, ce qui ne semble pas faire partie de ses projets, comme il l'a expliqué ce matin :

 

"J'ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle c'est qu'on gagne, la mauvaise c'est qu'il n'y aura plus personne à Alep pour en parler."

 

Une phrase qui a glacé le sang des Nations Unies mais qui n'était qu'un prélude à un discours d'une assurance et d'une violence inouïes :

 

"Quand j'en aurai fini avec Alep, ce sera un cratère si profond qu'on pourra y enterrer toutes les victimes et bien plus encore. On pourra y mettre nos connards de journalistes, les Femen, les américains et même le gros cul de Trump qui pense que je le respecte. On les aura tous."

 

La guerre se prépare et les Etats Unis d'Amérique ne semblent pas encore être en position de se défendre en cette période d'élections, et si Clinton a un plan, Trump semble en être dépourvu et respecter Poutine au point de mettre la nation en danger et de finir dans un gros trou.

Écrire commentaire

Commentaires : 0