Bilan des paralympiques : 100% des athlètes handicapés à vie après les jeux

Trente-neuf médailles pour la France, cent trente-huit pour la Chine, chacun a de quoi être fier de ses athlètes mais une fois encore le bilan est lourd alors que les jeux paralympiques prennent fin : absolument tous les athlètes souffriraient d'un handicap après les jeux.

 

"On dénombre moins de jambes que d'athlètes dans certains disciplines"

Tel est le constat terrifiant du comité international paralympique, en la personne de Phil Craven, son président :

 

"Il est malheureux de constater que des athlètes qui disaient être au top de leur forme finissent les jeux sur les rotules, et par 'sur les rotules' je veux dire qu'ils n'ont pas leurs tibias. Ces jeux sont trop dangereux, je les soupçonne même d'être une cause de handicap(s) pour certains. On change nos handicapés en modèles, ok c'est chouette qu'ils soient si forts et gagnent des médailles mais ça les soigne pas forcément et on en a même perdu un cette année. Golbarnejad est mort, mais il faut penser aux dizaines d'autres qui devront rentrer en fauteuil roulant ou avec un chien d'aveugle. C'est incensé."

 

100% des athlètes ne pourront pas mener une vie normale

Médicaments, rééducation à vie, fauteuils, support...c'est la triste récompense d'absolument tous les athlètes, certains ne peuvent même pas manger sans aide, et certains se demandent si les paralympiques ne seraient pas, en plus d'être peut-être à l'origine de ces handicaps, une forme d'exploitation, comme le suggère Diana Bonream, envoyée spéciale pour Fox News : "Faire courir un mec sans jambes, c'est cruel."

 

Les résultats des enquêtes seront publiés dans la semaine.

Écrire commentaire

Commentaires : 0