Les e-sports toujours moins efficaces que les autres sports pour développer des muscles

N'en déplaise aux amateurs de League of Legends et autres jeux en ligne, l'OMS a publié ce matin les résultats de sa dernière étude sur les sports et la condition physique, et les e-sports ne sont pas de bons élèves.

 

Si la natation permettrait de développer l'ensemble des muscles de manière équilibrée et de conserver un dos droit, il est apparu que les e-sports permettaient surtout de gagner en gras tout en perdant du vocabulaire et de l'avenir dans les études ou les relations humaines.

 

"Bien entendu," précise Heath Bones, qui a travaillé avec l'OMS, "ça ne concerne pas tous les joueurs. Jouer un peu ne change rien et n'empêche pas de faire un vrai sport, mais les joueurs qui se disent 'pro' ont une nette tendance à l'embonpoint, à utiliser les mots 'rage', 'fragile', 'noob' et à croire qu'ils ont des relations sexuelles avec des mères, en particulier sur tout ce qui est jeux de tir à la première personne. Dans 80% des cas, on constate un manque de cervelle et de biceps chez les joueurs de LoL ou CoD Online."

 

Mince.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0