L'interdiction du sarcasme "est un grand pas vers la liberté", disent les nord-coréens

Craignant que le peuple soit trop ironique avec lui, Kim Jong-un a cette semaine banni le sarcasme, une décision que tout le monde semble accueillir avec joie.

 

Le vice-premier ministre Ro Tu-chol a déclaré avant-hier :

 

"Cette interdiction est formidable. Le peuple est heureux et de toute manière personne n'a jamais été sarcastique en parlant de notre bien-aimé dict... chef."

 

Le peuple a défilé hier après-midi pour montrer son approbation et les nord-coréens ne tarissent pas d'éloges. Parmi les slogans en faveur de l'interdiction du sarcasme, on peut lire "Un grand pas vers la liberté" ou encore "encore plus rationnel que l'utilisation d'un missile pour exécuter un ministre", mais ce sont les dirigeants étrangers qui ont accueilli la nouvelle avec le plus d'entrain. Obama a qualifié la décision de "sage et utile" tandis que Merkel salue "une loi par et pour un peuple libre."

Écrire commentaire

Commentaires : 0