Mère Teresa chasse Dieu du Paradis et instaure une dictature dans les cieux

Mère Teresa a été déclarée sainte par le Pape François, un titre qui lui a conféré de nouveaux pouvoirs, comme l'a expliqué le Pape :

 

"Avec ça, elle peut maintenant changer l'eau en napalm et la pauvreté en dommages collatéraux. Elle peut aussi enfin entrer dans toutes les boîtes de nuit du Paradis et shaker son booty avec les anges. Elle le mérite.

 

Mais Mère Teresa a utilisé ses nouveaux pouvoirs d'une manière inattendue : à peine quelques heures après avoir reçu son titre, elle aurait enfilé une paire de Rangers et commencé à "botter le cul de Dieu", d'après Jean Maurin, mort d'un cancer du colon en 1954. Les anges sont choqués.

 

L'archange Michel ne cache pas ses craintes :

 

"Avec son auréole, elle est à présent plus forte que nous tous réunis. Elle a arraché les ailes de Gabriel et les lui a enfoncées dans le derche avec une facilité déconcertante. Elle a massacré Dieu avant de le chasser et là, je crois qu'elle vient de mettre une couronne sur sa tête. Les âmes lui obéissent, je crois qu'elle a instauré une dictature."

 

Mère Teresa a refusé de nous parler mais nous avons pu entendre son discours prononcé à midi, grâce à notre stagiaire mort (RIP) :

 

"La béatitude éternelle c'est fini. Restrictions budgétaires allez hop si vous voulez de la béatitude va falloir vous bouger le cul. C'est pas Emmaus ici, si on veut vivre bien on bosse.

Vous pouvez oublier Dieu, il reviendra pas. Il était faible, je suis votre nouvelle reine et croyez-moi, va y avoir des corrections dans les évangiles."

Écrire commentaire

Commentaires : 0