On voulait faire un article tout mignon sur les poneys mais Pompom s'est avéré être raciste

Suite à la censure de notre article sur les kébabs, de celui sur l'ordure qui cautionne le viol (le censurer en dit long sur vous) et de celui sur un pénis traumatisé, nous avons voulu faire un article tout mignon sur les poneys afin de n'offenser personne. Hélas, le seul poney que nous avons trouvé n'a pas été des plus aimables.

 

Pompom est un shetland de 9 ans et nous pensions qu'il nous parlerait de ses promenades, des fleurs qu'il aime et qu'il nous expliquerait, au pire, que manger du cheval n'est pas atroce. Seulement voilà : Pompom est juste un gros raciste qui nous a tenu ce discours :

 

"Huuuuu."

 

Ça a l'air sympathique comme ça, mais notre traducteur poney-français nous a expliqué que ce que Pompom voulait dire était "Moi vivant jamais un arabougnoule™ montera sur mon dos. Leur cul béni tourné vers l'opposé d'la Mecque j'en veux pas. J'aime pas non plus les noirs ni les chinetoques. Et j'parle pas que des humains. Je suis un poney de souche, moi, pas un demi-poney de merde qui laisse n'importe qui l'approcher. J'ai des valeurs. Ce pré, c'est mon pré et jamais un pur-sang arabe posera un sabot dessus. Vive la république et que Dieu nous garde. Je vous laisse, je vais me taper ma soeur."

 

Dommage.

Écrire commentaire

Commentaires : 0