"Ça n'a rien à voir avec le nazisme, on s'en fout des feujs", disent les supporters de Trump

"Les déportations commenceront dès le premier jour" a dit Trump. Le candidat à la présidentielle américaine a également précisé qu'il n'y aurait aucune amnistie et que des millions de personnes devraient retourner au Mexique, et certains estiment déjà son comportement proche du nazisme, arguant que ses méthodes sont plus que douteuses et qu'il stigmatise directement une population qui paie pourtant ses taxes.

 

Les supporters du businessman ont répliqué à ce qu'ils appellent des "allégations totalement fausses" :

 

"Ça n'a rien à voir. On va juste prendre 10 millions de personnes d'une race qu'on estime inférieure et les foutre dans des camions pour les enfermer dans un pays qu'on change en camp géant en construisant un mur autour. Pis de vous à moi, même le nazisme c'est surfait. Vous préférez quoi ? L'holocauste ou six millions de juifs ?", déclare Amanda White, originaire du Texas.

 

Dick Rider, qui vit dans le Maine, ajoute que "le nazisme concernait les juifs. Nous, on s'en tape des juifs, y en a pas assez dans ce pays pour qu'on les accuse de tout, encore que c'est peut-être une lacune dans le programme de Trump. Mais je voterai pour lui quand même, il s'en occupera sans doute une fois qu'on aura niqué la gueule aux mexicains et aux chinetoques."

 

Des arguments qui devraient rassurer le monde entier.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Rdx (jeudi, 01 septembre 2016 17:43)

    卐 卐