SNCF - La CGT continuera la grève tant que l'euro 2016 ne sera pas terminé et qu'il y aura des bières

La CGT-Cheminots a refusé de signer l'accord sur le temps de travail proposé à la SNCF. Faut-il accuser le gouvernement ? Pas du tout, d'après Guy Francou, syndicaliste depuis 20 ans :

 

"En fait je vais être sincère avec vous, si on continue les mouvements de grève partout c'est pas spécialement pour la politique c'est pour le sport. On n'a pas envie de reprendre le taf alors qu'y reste des matches pour l'euro 2016. Tant qu'y aura pas eu la finale, tant qu'y aura des bières, on continuera. Ça n'a rien de politique, on est juste des putain de branleurs et on aime mater le foot. Mais faut pas le dire."

 

Sud-Rail a également annoncé qu'elle ne signerait pas l'accord, mais les cheminots ne sont pas les seuls concernés puisque la CGT reste la principale cause de grève ce mois-ci : alors que de nombreux syndicats reconnaissent que bosser un peu plus que 35 heures ça n'est pas un mal et que ça peut rapporter gros, le syndicat préféré de José, chômeur professionnel, continue la lutte. Il ne cache pas sa fierté :

 

"J'ai jamais bossé mais si j'aurais bossé ben j'aurais voulu qu'on fasse valoir mon droit de rien branler. 40 heures ça fait au moins 8h par jour si on bosse 5 jours. Vous vous rendez compte ? Quatre le matin, quatre l'aprem. Atroce. Inhumain. On se croirait à l'école. Moi chuis comme les autres je veux rester sur mon canapé, choper un temps partiel une fois de temps en temps et regarder le foot avant de faire croire que j'm'y connais en politique."

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Ela Foree (mardi, 24 janvier 2017 16:59)


    Hey very nice blog!