"Nan mais c'est bon pardon merde quoi c'était pour rire", dit la Palestine à Israël

Suite à la fusillade déclenchée par deux palestiniens à Tel-Aviv, le gouvernement Israëlien s'est montré ferme : annulation de 83000 permis de visite, village de Yatta bouclé, silence médiatique imposé quant à l'identité des tueurs.

Le Hamas a menacé de perpétrer d'autres attentats au cours du ramadan, prouvant que l'Islam n'a rien à voir avec ces imbéciles mais Israël semble généraliser quelque peu puisqu'on aurait entendu la nuit dernière des canons s'étirer en vue d'un éventuel bombardement.

 

L'autorité palestinienne a rapidement réagi :

 

"Nan mais c'est bon pardon merde quoi c'était pour rire, en vrai on a jamais dit qu'on vous aimait pas c'est juste le Hamas qui fout la merde.

D'accord, on est pas super contents que vous nous occupiez et on trouve qu'avant votre arrivée et avant qu'on recommence à vouloir vous massacrer et qu'on perde ben c'était mieux, on se tuait entre nous et on n'intéressait déjà personne autour de nous. Mais c'était mieux."

 

Le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a haussé les épaules avant de repartir dans son QG pour planifier la conquête du monde par les juifs, tous les détails sont disponibles chez Soral, Dieudonné, les véritariens et autres personnes qui pensent que YouTube est une meilleure source d'info que nous.

Écrire commentaire

Commentaires : 0