Bonne nouvelle ! Malgré les guerres le taux de mortalité reste d'une mort par personne.

Voilà qui devrait redonner foi en l'humanité à certains : malgré tous les conflits actuels, le taux de mortalité par personne est resté stable durant les 100 dernières années. Depuis l'an 2000, on constate même qu'il n'a jamais bougé à l'échelle mondiale.

 

Exactement une mort par personne 

...et ce depuis environ 2000 ans, du moins en France. La seule exception à la règle serait un certain Jésus, célèbre juif arabe ayant ressuscité et donc doublé son taux de mortalité personnelle (2morts/personne). Depuis, aucun écart quel que soit la cause du décès, lorsqu'une personne meurt vraiment elle ne meurt qu'une fois.

 

Un argument contre la crise des migrants ?

Si le taux de mortalité individuelle (ou personnelle) ne varie pas, qu'y a-t-il à caindre en Syrie, que doit-on craindre en Asie ?

D'après Jorris Routbedalle, 51 ans, sans emploi, "rien. Ces arabougnoules™ crèvent comme les autres donc ils ont aucune raison de venir le faire chez nous en 30 ans au lieu de le faire chez eux en dix minutes."

 

Ce taux serait-il plus bas sans les guerres ?

Hélas, non. Une étude scientifique menée entre 1914 et 1918 a démontré que tuer 20 millions de personnes en 4 ans ne changeait rien (merci à eux pour leur participation).

De même, la cause du décès, si cette cause n'est pas naturelle, ne change rien.

Que l'on se prenne une balle dans la tête, un tournevis dans le ventre ou qu'on se fasse empoisonner, violer, torturer puis décapiter ne change pas le nombre de morts personnelles que vous connaîtrez.

 

Rassurés ?

Écrire commentaire

Commentaires : 0