Nicolas Sarkozy : "Je suis un peu le nouveau Mohamed Ali."

Poète, ex-président, ex-futur ex-président, boxeur à la maternelle...le parcours de Nicolas Sarkozy force le respect quand il en parle.

Alors que Mohamed Ali, The Greatest of all time, vient de mourir, "le monde cherche un nouveau champion toutes catégories, un homme prêt à mettre des patates dans la figure pour l'argent et un peu pour la gloire", explique l'ancien président.

 

"Une fois quand j'étais petit j'ai dit à la maîtresse que je deviendrais président, et c'est ce que j'ai fait. J'ai même été un très bon président, il n'y a eu aucun incident durant mon mandat, les salaires ont triplé et les gens hurlent mon nom quand ils font l'amour."

 

Il reconnait cependant être un peu moins fort que Mohamed Ali mais il estime que "ce léger défaut est compensé par un corps de rêve. J'étais numéro deux sur le ring, me voici numéro un. Je suis un peu le nouveau Mohamed Ali en talonnettes."

 

Tout comme Mohamed Ali, Nicolas est poète, on se souvient entre autres de "casse-toi pauvre con" et de son discours "Kärcher" qui avaient ému le peuple français. Homme de lettres, il parle également anglais avec un accent presque parfait ce qui fait de lui un champion international.

 

Il nous confie même "je pense pouvoir battre n'importe qui. J'ai même battu Mohamed Ali une fois. Il m'a battu aussi plus tard. Ce qu'on ne sait pas, c'est que j'étais son mentor et que l'élève a dépassé le maître et ne changez pas de sujet en me parlant de dates."

Écrire commentaire

Commentaires : 0