Il meurt en héros pour que sa famille puisse fuir en utilisant ses derniers litres d'essence

St Dolay, Bretagne - Un homme de la cinquantaine est mort ce matin après avoir bloqué sa porte pendant plusieurs minutes. Sa maison aurait été prise d'assaut par des syndicalistes et des ouvriers du coin après qu'il a laissé penser qu'il avait conservé quelques litres d'essence dans son garage.

 

Ni une ni deux, Michel Rodohlech a fait tourner le moteur, mis sa famille dedans et rusé pour que les assaillants entrent dans la maison.

La ruse aurait pu fonctionner et il aurait pu fuir mais voilà : sa femme cale. La voiture est bloquée à quelques mètres de la maison et Michel entend un membre de la CGT hurler "L'ESSENCE EST LÀ, MORT AUX BOURGEOIS !" 

Il sait quoi faire, il sait qu'il va mourir mais bloque la porte à l'aide de son corps pendant que son épouse parvient à redémarrer et à fuir après plusieurs minutes.

 

Il est désormais seul et la porte cède, plusieurs syndicalistes se jettent sur lui et le dévorent.

 

Nous avons retrouvé son épouse et ses enfants dans un lieu dont le nom ne sera pas divulgué. Elle a le coeur brisé :

 

"Nous n'avions qu'une dizaine de litres d'essence. Même pas pris à cause de la pénurie, ça servait juste pour tondre la pelouse et le scooter, il a tout mis dans le réservoir de la voiture, on a pu faire une centaine de kilomètres mais un ami a retrouvé le corps et nous a tout dit. Il est arrivé au moment où la porte a cédé. Il aurait dit ses derniers mots dans sa langue natale, sa mère était anglaise. 'Hold the door', et il l'a fait pour nous. Je l'aimerai toujours."

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    tamere (mercredi, 25 mai 2016 23:16)

    plus debile tu meurt