Abattoirs : 64% des français plus affectés par la mort d'un putain d'agneau que par celle d'un môme

Suite à la publication d'un énième "tas de merde destiné à faire pleurer la ménagère" par Libération, notre chroniqueur, Maurice Pinard, a souhaité mener sa petite enquête : 

 

"J'avois l'impression que tout c'bordel ça choque juste les blaireaux hyporcrites. Ça s'appelle 'abattoir' pas 'la crèche' bordel et j'm'a dit Maurice faut qu't'ailles voir si ces cons s'en foutent vraiment moins d'un putain d'agneau que d'un môme en Syrie."

 

Il a mené son enquête dans deux lycées, trois restaurants dont un végétarien et cinq boutiques diverses. Les résultats sont épatants.

 

"J'ai juste d'mandé si les gens y se sentaient concernés et ben ça a pas loupé, pour la Syrie les gens se sentaient 'un petit peu' concernés mais la souffrance animale c'tait ben pire pour eux. J'ai donné les résultats à mon pote Jérome qu'a un bétéhesse et il a calculé que 64% de ces trouducs préféraient un agneau de merde à un môme en Syrie."

 

Notre chroniqueur a toutefois entrevu des solutions en discutant avec les interrogés :

 

"J'pense qu'y se sentent juste pas trop concernés par la guerre, mais si on envoyait des agneaux se faire exploser chuis sûr que ça les intéresserait. Réciproxement si on tuait les bébés dans des abattoirs certifiés bio plutôt que dans des villages ça les intéresserait ptet. Ptet pas hein parce que ça reste des français."

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Kimberli Santo (dimanche, 22 janvier 2017 21:15)


    Remarkable things here. I am very glad to peer your post. Thank you so much and I am looking ahead to touch you. Will you please drop me a mail?