Un hipster décède après avoir réellement ingéré du quinoa

La communauté barbue du XVIème arrondissement a perdu un de ses membres dans ce qui se voulait au départ un simple pari. Retour sur un évènement que personne n'aurait pu anticiper.

 

Hier, vers 19h, Brandon D. et quelques-uns de ses amis sont assis à la terrasse d'un restaurant bio et dégustent une bière issue du commerce équitable. L'alcool aidant, les idées s'échauffent, les discussions s'animent. D'après les témoins, c'est à ce moment-là que Brandon a l'idée qui va sceller son destin : il suggère de commander une assiette de quinoa. « Pour accompagner la bière », prétend-il.

Camille, sa petite amie, s'est confiée à notre micro entre deux bouffées d'un joint de consolation :
« Au début, personne n'a cru qu'il était sérieux. Il avait bu deux pintes, il ne pouvait pas non plus être bourré. On a tous tablé sur une blague, et Yann lui a dit que s'il le faisait, il lui offrait le plat. »

 

Dès lors, les évènements s'enchainent : Brandon lève un bras pour appeler le serveur, puis, lorsque celui-ci se présente à leur table, il lui désigne un des plats du menu, lequel contient du quinoa. Après un hochement de tête surpris mais poli, le serveur se dirige vers les cuisines pour préparer le plat en question.

 

Viennent alors dix minutes d'attentes, pendant lesquelles le groupe continue de plaisanter comme à son habitude. Cependant, on échange des regards, et on s'interroge.

Yann, qui a été le complice involontaire de l'intoxication, a reconnu son imprudence :
« 
Pendant qu'on attendait que le serveur revienne avec le plat, Brandon m'a demandé de lui rouler une clope. On ne fume que des roulées, parce que les indus il y a du plutonium dedans tu vois. C'est pour notre santé et pour la planète. À ce moment, on se doutait encore de ce qui nous attendait qu'à moitié. Mais j'ai tout de même senti le tremblement dans ses mains quand je la lui ai passée, comme s'il savait déjà que c'était sa dernière. »

Quand on dépose l'assiette devant lui, le jeune homme sourit, lance une remarque sur la société et les OGM, puis plante sa fourchette directement dans le tas gris.

Aussitôt qu'il la porte à sa bouche, la réaction est immédiate : le hipster se courbe en avant en se tenant le ventre, gémit, vomit sur son assiette, puis s'affale, mort.

 

Un incident que les autorités sanitaires peinent encore à expliquer

 

Un employé du ministère de la santé, dépêché sur les lieux de l'incident, n'a pas été en mesure de fournir des réponses correctes à la presse.

 

Le médecin légiste charger de disséquer le corps de Brandon a lui pu aller un peu plus loin dans son analyse, comprenant en partie les causes de cette réaction :

 

« L'organisme du hipster n'est absolument pas habitué à ce type de régime alimentaire, quoi que le spécimen ait pu prétendre. Étant majoritairement des jeunes adultes entre 20 et 30 ans, les hipsters développent un régime alimentaire typique, donc constitué à 80% de produits McDonald's. Au bout de quelques mois de cette pratique, ils ne peuvent plus rien métaboliser d'autre. Son organisme a du réagir à une molécule contenue dans le quinoa comme à un poison très puissant. Il nous est pour l'instant impossible de déterminer laquelle, d'autant plus que la réaction était peut-être la conséquence de l'action de plusieurs molécules. »

Il est possible qu'après de plus amples recherches le ministère de la santé réagisse en faisant interdire le quinoa bio.
Affaire à suivre.

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    damdams (dimanche, 15 mai 2016 23:16)

    C'est n'importe quoi d'interdire le quinoa bio alors que le problème est le fameux régime mc Donald.... Bravo le ministère de la santé qui nous empoisonne!

  • #2

    sex telefony (mardi, 29 novembre 2016 17:29)

    popart

  • #3

    psychics uk (jeudi, 29 décembre 2016 18:53)

    homologue