Kim Jong-un exécute un mauvais missile en lui tirant un général dessus

Pyongyang - Après avoir été sacré président du parti unique, le leader nord-coréen a décidé, une fois de plus, de passer ses troupes en revue et d'exécuter les éléments qui ne lui plaisaient pas.

On se souviendra notamment de l'exécution spectaculaire, l'an dernier, de son ministre de la défense par un tir de missile. Chez Kim Jong-un, le manque de loyauté se paie cher quand bien même on est loyal.

 

Cette année ce n'est pas un membre du gouvernement ou de l'armée qui a été la victime de son courroux : c'est un missile expérimental. Sa faute ? Ne pas avoir déjà "niqué l'Amérique", nous rapporte Maurice Pinard, notre envoyé spécial déguisé en coréen, qui nous confie également la méthode d'exécution : le leader du pays a ordonné qu'on tire un général sur ledit missile.

 

Un général du nom de Lin Won-ju a été chargé dans un canon antiaérien ce 10 mai à 9h (heure locale) et tiré sur le missile sous les applaudissement de l'enfant capricieux d'Asie.

Le missile aurait légèrement oscillé avant de tomber par terre et d'exploser, achevant le général-projectile et brûlant plusieurs personnes dans un rayon de 20 mètres, ce qui, soulignent les infos locales, "prouve que le missile n'aurait jamais pu détruire l'Amérique."

Écrire commentaire

Commentaires : 0