Paris XVIè : les SDF acceptent que des blaireaux riches habitent autour de leur centre d'hébergement

Paris - Les riverains ont été déboutés de leur demande de suspension de l'aménagement d'un centre d'hébergement pour les SDF par le tribunal administratif, qui n'a été que peu convaincu par leurs arguments.

 

Lesdits riverains auraient pourtant rappelé que "par définition, un SDF ne doit pas avoir de domicile fixe sans quoi il n'est plus SDF" et que "ces gens ne font aucun effort et ne veulent même pas d'un modeste 20m² à seulement 3000 euros par mois" ce à quoi le tribunal a rétorqué que SDF n'était pas un métier.

 

De leur coté, les SDF ont tout de même tenu à faire le premier pas puisqu'ils n'ont montré aucune rancoeur et on même affirmé qu'ils ne voyaient aucun problème à ce que de "riches blaireaux narcissiques habitent à coté du centre d'hébergement". L'un d'eux va même jusqu'à présenter des excuses aux habitants les plus avantagés financièrement :

 

"Nous sommes conscients que nous n'avons pas votre prestance et sommes désolés que vous pensiez qu'à cause de nous, le prix de l'immobilier chutera jusqu'à être abordable."

 

Le centre accueillera 200 personnes et les SDF devront tolérer quelques milliers de sympathiques voisins aisés.

Écrire commentaire

Commentaires : 0