On pensait avoir observé un nouvel objet astronomique, mais il s’agissait en fait de votre mère.

Hier, à 06:43 UTC, les astronautes étaient sûrs de leurs résultat : un objet astronomique d’une masse avoisinant celle de Neptune avait été détecté au-delà de la ceinture de Kuiper. À 07:18 UTC, le communiqué destiné à la presse, oeuvre d’une dizaine de mains exaltées, était prêt.

Cette découverte aurait révolutionné notre connaissance du système solaire, et aurait pu mener à la naissances de nouvelles théorie sur la naissance de la ceinture de Kuiper. À la clé, il y avait, peut-être, un changement total de notre compréhension de l’astronomie.

 

Malheureusement, et au regret de l’entier de la communauté scientifique, les images délivrées par Hubble, qui avait interrompu une tâche essentielle spécialement pour la cause, ont mené à une terrible désillusion. C’est devant des scientifiques dépités que s’est, à 07:38 UTC, affichée la photo en haute qualité de votre mère.

 

« C’est une humaine, pas un objet astronomique » se lamente Even Stairway, un astronome ayant participé aux observations. « Ce qui me fait bander, c’est les masses de gaz en rotation autour d’autres masses de gaz, pas la chair flasque ou la graisse jaune. Sinon, je travaillerais au McDo, pas à la NASA. Je suis extrêmement déçu. »

 

La déception générée dans le monde de l’astronomie est compensée par l’émerveillement que la nouvelle a suscité au sein de la sphère médicale.

« C’est une véritable révélation » confie Pierre Kranken, médecin au CHU de Reims. « Nous ignorions jusqu’alors que le corps humain pouvait atteindre de telles proportions. Nous songeons même à fonder une nouvelle discipline, qui consistera en l’étude des corps célestes au sens d’étude des corps humains qui dérivent dans l’espace car ils sont trop gros pour rester sur Terre. »

 

 

Votre mère à d’ores et déjà été choisie comme premier sujet d’étude, voire comme mascotte officielle de la discipline.

Écrire commentaire

Commentaires : 0