Breivik veut être emprisonné sur une île avec 80 ados pour le surveiller

L'auteur des attentats du 22 juillet 2011 ayant fait 77 morts et 151 blessés en Norvège fait encore parler de lui. Il a comparu aujourd'hui à neuf heures heure locale (8h GMT) pour dénoncer ses conditions de détention qu'il juge "contraires à ses droits fondamentaux", ce qu'il a exprimé à travers un salut nazi dès qu'on lui a ôté ses menottes.

 

Il accuse le système pénal d'abuser des menottes et de lui faire subir une peine pire que la mort-peine abolie en Norvège-et il demande un changement radical de ses conditions de détention :

 

"Je dois purger 21 ans, il m'en reste encore près de 17 à passer en prison mais être dans une cellule ne me servira jamais de leçon, je ne compte de toute manière pas changer comme le témoigne mon salut au début de cette audience.

Ma peine devrait être libératrice, pas pour moi mais pour les proches des victimes.

 

Mettez-moi sur une île avec environ 80 adolescents. Armez-les, donnez-leur des petits couteaux par exemple. Il serait normal que je puisse me défendre, je pense qu'un fusil et 77 cartouches serait juste.

C'est ce que j'appelle en tout cas une bonne idée. Il ne fait aucun doute que je perdrais. Je pense."

 

La cour n'a pas souhaité répondre à la provocation et a rejeté toutes ses demandes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0