Il ouvre grand ses chakras pour soigner sa leucémie et meurt dans d'atroces souffrances quand même.

Benjamin Lomepure est mort ce matin chez lui, dans sa caravane près d'Auriac dans l'Aude.

Il y a trois ans, il apprend qu'il a une leucémie, issu d'une famille hippie et très sceptique quant à la médecine conventionnelle, il décide de faire ce qu'il a toujours fait : purifier son corps en purifiant son esprit.

 

Il a laissé un journal à l'usage de ceux qui voudraient tenter l'expérience malgré son échec. 

 

"21/04/2013 : Aucun médecin ne touchera à mon corps. Mon corps est un sanctuaire, je n'y connais rien aux ondes et à la chimie parce que je n'ai pas dépassé la sixième mais je sais que les produits chimiques sont tous très dangereux pour moi et ne me soigneront pas. Je veux essayer autrement."

 

Le courage de Benjamin est émouvant, il semble tout d'abord optimiste :

 

"12/07/2013 : Je sens que je me rapproche du vrai Moi. Mon moi cosmique, mon moi spirituel, mon moi en communion avec la nature. Mon esprit est ouvert et si j'arrive à l'étape suivante, peut-être que j'arrêterai de cracher du sang et de me réveiller dans mon vomi."

 

Très vite hélas, le jeune homme est forcé d'admettre que le combat s'avère plus dur que prévu :

 

"01/01/2014 : Cela fait bien quatre mois que mon état empire, je sais que j'ai encore de la force mais il semble que la méditation seule ne me sauvera pas. Je bois des tisanes à base de plantes que je ne connais pas et me masse les testicules avec des pierres chaudes, je suis certain que ça peut m'aider. Je cherche en ce moment mon animal intérieur, je pense que c'est le crabe."

 

En 2015, il reprend rapidement espoir, mais cet espoir est de courte durée :

 

"08/07/2015 : Ça fait longtemps que je n'ai pas écrit dans ce journal mais cette fois ça y est, je pense que j'y suis ! J'ai changé mon approche durant la méditation. Je sors de moi-même je deviens l'univers, je me shoote à l'homéopathie parce que ce sont les seuls cachets qui sont bons pour moi et que l'eau est mon amie, la mémoire de l'eau coule en moi."

 

"30/10/2015 : Je pisse du sang, je chie du sang, je vomis du sang, et ce sang est d'une couleur bizarre. Mes chakras sont ouverts au maximum mais rien n'y fait. Le cancer est-il mon ami cosmique ? Dois-je l'accepter ? Est-il ma délivrance ? La délivrance ça fait bien mal quand même putain."

 

Ses derniers mots datent du 8 janvier 2016, il tombera dans le coma le lendemain mais laissera un message éloquent :

 

"08/01/2016 : Putain quel con j'ai mal sa race. J'emmerde les chakras mais d'une force. Je te laisse cher journal, je crois que j'ai un truc qui vient d'exploser."

 

RIP Benjamin.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    sextel (mardi, 29 novembre 2016 23:28)

    Butorowy

  • #2

    tarot readings (dimanche, 01 janvier 2017 13:22)

    torrents