Au jeu du plus con, l'humain reste plus fort que l'ordinateur

Le programme d'échecs AlphaGo, développé par google, a hier gagné pour la deuxième fois contre Lee Se-dol, considéré comme le meilleur joueur au monde.

 

Le jeu de go, possédant plus de combinaisons possible que les échecs, était le dernier jeu de plateau où la machine ne parvenait pas à vaincre l'humain.

 

Était, car après avoir vaincu l'année dernière le champion d'Europe, AlphaGo s'apprête probablement à emporter la victoire mondiale.

 

Un certain nombre d'alarmistes s'inquiètent désormais de l'avance que prend la machine sur l'humain. Beaucoup de puristes dénoncent une « dénaturation » du jeu par l'arrivée de machines qui gagnent.

 

L'esprit humain le cède-t-il entièrement face aux algorithmes ?

 

Le groupe Google lui-même est bien forcé de le reconnaitre : non, il existe encore une multitude de champs dans lesquels la mécanique s'incline face à la géniale complexité du cerveau humain.

 

La firme évoque en particulier sa totale incapacité à produire un robot pouvant vaincre l'humain au

« jeu du plus con. »

 

« Ça fait bientôt dix ans que nous y pensons : si IMB a pu vaincre Kasparov avec Deep Blue, nous pouvons bien vaincre n'importe qui, par exemple votre voisin, avec notre intelligence artificielle. C'est ce que nous pensions. Mais pour l'instant, nous nous heurtons à un mur. » confie un cadre de Google.

« Certains collègues sont même prêts à renoncer. Ils m'expliquent qu'ils en ont assez de gagner au jeu du plus con alors qu'ils sont des hauts diplômés, et les meilleurs dans leur domaine. L'autre jour, il y en a même un qui m'a suggéré de croiser les bras et d'attendre la Singularité. »

 

L'esprit humain peut dormir tranquille ; ce ne sont pas des pierres de couleur qui vont le départir de sa grandeur.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Schreder (vendredi, 11 mars 2016 18:57)

    Il ne s'agit pas d'un programme developpé pour jouer aux échecs, mais au GO... ce n'est pas une Nuance.. c'est un univers..