Les amis de vos amis ne seraient en fait que rarement vos amis

Les soirées entre amis sont aussi l'occasion de faire de nouvelles rencontres, et qui s'en inquiète ? En effet, on pourrait croire l'adage "les amis de mes amis sont mes amis" mais ce serait une erreur, d'après plusieurs témoignages.

 

Thomas Nollaife, 17 ans, habitant à Paris, a été déçu plus d'une fois :

 

"Pas plus tard qu'avant-hier j'ai été invité à une soirée chez un ami. Là, je rencontre un de ses amis, je me dis que ça va être sympa, que je vais me faire de nouveaux potes mais non, au bout de cinq minutes j'ai compris que j'avais affaire à un sacré imbécile avec un humour bie lourd. En plus il a embrassé ma copine."

 

Il y aurait une réelle différence entre une rencontre naturelle et une rencontre obligée, en effet dans le cas d'une rencontre naturelle c'est généralement un intérêt commun et matériel qui rapproche les gens, ce peut aussi être un idéal, une passion...dans le cas de l'ami d'un ami, on rencotnre la personne avant tout parce qu'elle connait cet ami, ce n'est pas un choix et hormis cet ami commun, rien n'appelait à ce que vous vous rencontriez. Bilan : soit ça se passe très bien, soit ça casse directement, il y a rarement un juste milieu.

 

Emilie Tarvonze, 19 ans, semble avoir beaucoup réfléchi au problème :

 

"Des fois ça passe agréablement bien mais le plus souvent on se retrouve à devoir supporter quelqu'un qu'on ne connait pas et qui veut juste raconter toute sa vie pour faire croire qu'il est super intéressant alors qu'on ne le reverra pas s'il nous déplait. Je pense qu'il faut revoir le proverbe. Les amis de mes amis sont juste les amis de mes amis en fait. C'est tout."

 

Sa conclusion est aussi celle du CNRS qui affirme que "l'ami d'un ami est plus probablement un rival qu'un ami potentiel. On a un a priori très positif sur lui, donc on est plus facilement déçu et on a plus facilement tendance à trouver que c'est un gros empêcheur de tourner en rond."

Écrire commentaire

Commentaires : 0