Il se cogne le petit doigt de pied et semble souffrir plus que s'il avait perdu un rein parce qu'il est fragile

 

Morlaix - Hervé Le Fragilec, 47 ans, s'est cogné le petit doigt de pied ce matin mais a survécu, il nous raconte son aventure :

 

"Je me suis levé j'ai voulu aller prendre un café et là BAM meuble Ikéa de merde j'me cogne le petit doigt de pied. Je n'ai jamais eu aussi mal, la souffrance est insoutenable je suis sous codéine depuis ce matin et j'ai toujours mal. J'ai vu quatre médecins."

 

La piste du gros fragile en manque d'attention mise en avant

 

Le Dr Gueven, généraliste, a vu Hervé à 10h30 ce matin et son diagnostic est formel, il a accepté de nous le donner sur accord du patient (avec forte insistance du patient persuadé d'avoir un allié)

 

"Ce monsieur est ce qu'on appelle généralement un gros couillon bien fragile bien faible en manque d'attention, c'est sans doute pour ça qu'il est célibataire"

 

La fragilité en augmentation de 28% depuis novembre 2015

 

Hervé n'est pas le seul dans son cas, le CNRS déclare avoir mesuré une augmentation de 28% du taux de fragilité en france depuis les attentats du 13 novembre, l'affection semble toucher essentiellement des hommes de la classe moyenne en couple avec des filles qui se croient femmes. Monsieur Gueven précise que "ce n'est pas la faute des femmes malgré cela. Une femme est souvent idiote mais son idiotie, elle la garde pour elle-même. L'homme en revanche choisit sa frustration et sa cryptorchidie est volontaire, les couilles ça descend pas forcément à 12 ans."

Écrire commentaire

Commentaires : 0