J'ai pris 50kg pour savoir ce que ça faisait d'être votre mère.

Maurice il est beau gosse d'habitude. Un mètre quatreuvingt, soixante-quinze kilos et sept centimètres de pure virilité. Mais Maurice il aime expérimenter, y s'est demandé comment ça s'faisait que les mamans des lecteurs elles étaient grosses.

 

Alors il a bouffé Domac pendant un mois, il a bouché son trou du cul et paf il a pris son demi-quintal. C'est pour la science hein, pasque Maurice il est docteur à ses heures. Eh oué, la classe.

 

Premier constat quand on pèse 125kg : c'est pas facile de soulever son cul. Second constat : c'est pas facile deul' poser sans qu'y dépasse.

 

Conclusion numéro un : on l'vit pas hyper bien. Conclusion numéro deux : les autres non plus, héhé. Le seul avantage qu'y a à être un gros tas volontaire qui s'engraisse le cul à coups de burgers c'est que t'es totalement intégré au concept de Domac. C'est un peu une tenue camouflage pour fast-food, quoi. Du Gramouflage.

 

Y en a qui disent euc' c'est une maladie. J'pense que c'est plus précisément une maladie mentale hein pasqu'y faut dire c'qui est, faut être timbré pour être gros. Ou avoir des parents cons, pasqu'avant 12 ans on peut encore sauver sa couenne, un truc avec les cellules adipeuses. J'en sais rien j'vais pas dans ce magasin.

 

Nan franchement j'la plains vot' maman elle a sans doute la cinquantaine et elle a la gravité contrariée. Maurice y préfère être moins gros, alors Maurice y picole pour cramer ses graisses.

 

Voilà. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0