Trump : "De toute manière Jésus était un putain d'immigré communiste."

La tension entre le Pape et Donald J. Trump n'est pas prête de redescendre. Après que le Pape a rappelé "qu’une personne qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétienne", le candidat républicain a décidé qu'il n'était plus si chrétien que ça. Dans un premier temps il avait défendu ses valeurs chrétiennes mais il aura fallu à peine 24h au chef d'entreprise pour changer d'avis :

 

"Vous savez quoi ? Je n'ai pas besoin du Pape. Je n'ai même pas besoin de Jésus, de toute manière ce garçon était aussi un putain d'immigré communiste. Vous avez déjà vu un chevelu réussir en sandales ? Moi pas. Pour réussir on met un costume et des chaussures en cuir. Qu'ils aillent tous se faire voir, je n'ai vraiment pas besoin de Jésus pour sauver les USA. Et vous non plus. Vous avez besoin de moi et c'est tout. Les rabbins ? Savent pas se coiffer. Bouddah ? Encore un féministe. Il vous faut Trump, Trump et Trump."

 

Cruz et Rubio, qui le défendaient avant son revirement, sont choqués et estiment qu'il n'a plus rien d'un conservateur. Rubio se dit "navré" devant le comportement de son rival :

 

"Il a le don pour choquer mais là il va trop loin. Renier sa religion, c'est s'exclure tout seul du parti des conservateurs."

 

Trump fera une déclaration officielle dans la journée, il y sera question de Moïse, "d'un putain de punk qui refuse de prendre un bain"  et d'un mur.

Écrire commentaire

Commentaires : 0