Petit tutoriel d'appropriation culturelle

1) Commencez par vous renseigner sur la culture que vous désirez piller. Privilégiez les sources de troisième, voire quatrième main. Si vous devez ingérer des clichés, faites-le sans hésitation. Le vrai amour d’une culture doit être un amour sans concessions.

Une solution simple est l’article wikipédia, que vous pourrez mémoriser par pans. Les forums et les pages facebook sont également à recommander, car vous pourrez y partager votre ignorance avec des camarades de passion.

Les livres sur le sujet sont à proscrire absolument, mais vous pouvez toujours les acheter pour les afficher dans votre bibliothèque et ne pas les lire. Il y a parfois de jolies images.

 

2) Prenez l’habitude d’utiliser la langue. N’allez pas vous occuper de sa grammaire ou de ses racines, ce qui importe est de maitriser quelques notions de vocabulaire et quelques expressions bateau afin de pouvoir briller en société.

Il n’est pas important de maitriser la langue elle-même, au-delà d’une vague compréhension passive qui vous permettra de frimer. En effet, devant un natif, vous n’aurez de toute façon pas le courage de sortir un mot.

 

3) Suivez les modes vestimentaires. Mais pas celles des habitants du pays, ce serait trop simple et surtout foncièrement ennuyeux. Intéressez-vous à l’esthétique des artistes connus, voire à celle des personnages de pop culture, et faites-en la référence vestimentaire qui dirigera votre vie.

Pour vos emplettes, adressez-vous soit à un magasin spécialisé de votre ville, tenu par des gens aussi blancs que vous, soit à quelques sites internets administrés par des gens aussi européens que vous.

 

4) Mangez culturel. Mais pas trop. Limitez-vous à deux ou trois plats, si possible cuisinables facilement soi-même, ou trouvables dans la grande distribution. Ne lésinez pas sur le regard fier lorsque vous vous dirigez vers le rayon « international » du supermarché. Évitez cependant les petits magasins d’alimentation trop authentiques, vous risqueriez d’y avoir besoin de la langue que, rappelons-le, vous ne maitrisez pas. Pour la même raison, évitez les restaurant. De toute façon, à votre avis, ils ne servent que des archétypes et surtout, votre déception face à ce qu’est réellement votre fantasme culturel serait trop grande.

 

 

5) Montrez votre investissement. N’ayez de cesse de vous plaindre des moeurs européennes, et d’expliquer combien là-bas, c’est mieux. Mettez en évidence votre tirelire pour votre voyage là-bas. Parlez beaucoup de votre passion à vos amis, mais pas trop non plus, parce que vous risqueriez de tomber sur des sujets que vous ne maitrisez pas. Rappelez-vous que votre but n’est pas qu’ils soient fascinés par le sujet, mais par vous et votre fascination du sujet.

Écrire commentaire

Commentaires : 0