L'alcoolisme expliqué aux enfants

 

 

   Touchant environ deux parents sur dix, l'alcoolisme est la dépendance la plus fréquente dans notre société. Cet article est destiné aux enfants d'alcooliques ; les parents savent déjà tout de leur maladie, ils ne nient rien et font tout pour se soigner, on le sait bien.

 

    Nous avons évidemment fait appel à Maurice pour nous aider à construire ce projet pédagogique et nécessaire. Les enfants d'alcooliques ont souvent eu une jeunesse triste, morose et parfois même violente. Deux cas sur cinq tombent eux-même dans l'alcool ; deux autres manquent terriblement de confiance en eux et finissent par se pendre avec leur doudou d'enfance après avoir passé trente années à se morfondre ; et enfin, le dernier cas est persuadé que tout est de sa faute et s'excuse auprès de ses parents. Le seul point commun entre eux ? Ils se posent tous les mêmes questions. Maurice a accepté d'y répondre gentiment :

 

  • Pourquoi papa caresse tout le temps maman, et que des fois elle a mal ?

 

Papa n'aime pas maman. Papa a eu un enfant accidentellement, ce qui l'a forcé à rester avec elle toutes ces années.

 

  • Cet enfant c'est moi ?

 

Oui. Ça ne peut pas être ton grand frère, il est cent fois mieux que toi, espèce de couillon.

 

  • Et pourquoi Papa boit alors ?

 

Pasque ton père est un homme malheureux, c'est une victime, il est faible et préfère fuir. Entre autres dans le lit de ses maîtresses. Alors l'alcool le calme, le rassure, il est devenu dépendant. Ça veut dire qu'il n'arrive pas à se passer de la boisson, un peu comme ton prof de sport avec toi.

 

  • Mais alors ce n'est pas ma faute ?

 

Si tu n'étais pas né, ton père aurait simplement quitté ta mère et elle ne se serait pas pris ces coups de casserole chaque soir. Donc non, ce n'est absolument pas ta faute.

 

  • Ce sont des coups de chaise Monsieur Maurice. Et pourquoi Papa cache des bouteilles dans l'armoire de la salle de bain ?

 

Il fait ça par peur. Il a peur qu'on lui vole son rhum premier prix bien sûr, mais aussi peur d'avouer sa maladie et son malheur. Il a honte. Les alcooliques ont du mal à assumer leur maladie. Ce n'est pas non plus totalement sa faute, il est malade le pauvre.

  • Donc ça veut dire que je peux lui pardonner et m'épanouir dans ma vie maintenant que je sais que je n'ai rien fait de mal ?

 

Oui, tu peux mon petit. Mais tu sais aussi que tes parents ne t'aiment pas, donc tu seras malheureux toute ta vie. Tiens, prends cette bouteille de whisky, tu en auras besoin.

 

  • Merci Monsieur Maurice.

 

 

   Nous apportons notre soutien à tous ces enfants malheureux ainsi qu'aux parents et profs de sport dépendants.

 

La rédaction

 

Commentaires : 2 (Discussion fermée)
  • #1

    MEL (mardi, 06 décembre 2016 17:01)

    Lamentable !!
    Des enfants lisent votre pseudo article parce qu'ils sont à la recherche de réponse face à l'alcoolisme de leur parent, ils cherchent à être rassuré. Et le second degré et l'enfant ca fait deux !! Encore une fois, lamentable. Peut être drôle dans le cadre d'une chronique mais pas quand on googlise "l'alcoolisme expliqué aux enfants".

  • #2

    Hair of the Dog (mardi, 06 décembre 2016 18:30)

    Si vous ne pouvez pas expliquer l'alcoolisme à des enfants sans poser la question à Google c'est sans doute plus votre problème que le nôtre.