Il se demande s'il doit se raser les testicules pour la Saint-Valentin

Poitiers - Marc Lepileu est face à un choix cornélien : doit-il se raser les testicules s'il veut réussir sa Saint-Valentin ? Il ne cache pas ses questionnements intérieurs :

 

"D'un coté il y a ma conscience écolo qui me dit de ne pas le faire. Ça va encore boucher des canalisations et dégueulasser l'eau. D'un autre coté ça me ferait mal de présenter la jungle de Calais bis à une femme si par hasard elle finit dans mon lit. Mais en même temps, si elle voit que je me suis rasé, elle se dira que je voulais juste me la taper, c'est pas très romantique. En plus c'est faux, je ne veux pas juste la baiser je veux la baiser ET la quitter le lendemain, j'ai un programme très précis. Remarque, si je veux la larguer le lendemain autant passer pour un blaireau hein...mais bon ça nuirait à ma réputation.

Peut-être que si je me coupe les poils avec des ciseaux ça passera, c'est entre les deux, ça fait pas trop sale et pas trop pervers. Je sais pas."

 

Dans le café où nous l'avons rencontré, beaucoup d'hommes se posent la même question, et nombre de femmes se demandent si elles doivent prévoir une pilule du lendemain "parce qu'on peut être respectable, responsable et se taper le premier venu sans capote parce qu'on se bourre la gueule avant de prendre de la MD, hein", précise Jeanne, 23 ans. Elle continue : 

 

"Je ne sais pas non plus si je veux m'épiler, j'ai très envie de séduire mon collègue, il est très ouvert niveau féminisme donc si j'arrive pas épilée il s'en fout hein. Mais l'odeur me dit de tout de même me raser l'entrejambe, franchement j'hésite. Je n'ai pas envie que l'on pense que je suis une fille facile."

 

Des philosophes se penchent sur la question, les résultats de leurs réflexions seront communiqués le quinze février.

Écrire commentaire

Commentaires : 0