La Turquie offre seize pilotes en sacrifice à Poutine pour s'excuser d'avoir abattu un SU-24 russe

Deux F-16 turcs ont abattu ce matin un SU-24 russe près de la frontière syrienne, faisant un mort et un disparu. Si les autorités affirment que l'avion russe "avait violé l'espace aérien de la Turquie", le discours a changé du tout au tout lorsque Poutine a qualifié l'acte de "coup dans le dos", ajoutant que la Russie n'en resterait pas là, avant de froncer les sourcils.


Ahmet Davutoglu, le premier ministre turc, a immédiatement pris les choses en main et a présenté des excuses publiques à Poutine : 


"Abattre cet avion était une erreur monumentale, sans aucun doute un accident. Nous ne voulons pas nous attirer la haine de Vladimir Poutine, c'est pourquoi je m'engage officiellement à sélectionner seize pilotes au sein de notre armée et à les offrir en sacrifice à la Russie.

Je supplie monsieur Poutine de bien vouloir nous pardonner."



Monsieur Poutine n'a pas encore donné sa réponse mais il aurait évoqué au cours de la journée "un bain de sang accidentel", plus d'informations seront données dans la semaine.

Écrire commentaire

Commentaires : 0