Une députée FN se dit "trop engagée dans la lutte contre la GPA pour demander de quoi il s'agit"

Il y a plusieurs années les élèves manifestaient contre le CPE en croyant pouvoir faire démissionner certains membres du personnel de leur établissement scolaire. Si le concept semble ridicule mais pardonnable quand il touche des étudiants, il est autrement plus aberrant lorsque c'est une personnalité politique qui ne sait pas contre quoi elle lutte.

 

La Manif Pour Tous n'ayant eu que peu d'efficacité lorsqu'elle combattait le mariage homosexuel, ses organisateurs ont varié les cibles et il y a quelques jours défilaient cinq cent mille personnes (70.000 selon la police, 20.000 selon un agent qui ne comptait pas les enfants) contre la GPA et la PMA.

 

Le débat sur la Gestation Pour Autrui et la Procréation Médicalement assistée est de nouveau à la mode mais il apparait que des politiciens (ici, une députée FN dont nous ne citerons pas le nom dans cet article pour ne pas risquer un procès contre Marion Maréchal LP) ignorent en fait ce contre quoi ils se battent.

 

Avant-hier à Saint Cloud, cette députée déclarait en privé "franchement je ne suis pas sûre de ce qu'est la GPA mais je me suis trop impliquée pour dire publiquement ce que c'est, ça nuirait aux électeurs catholiques de France dont on croirait qu'ils ne manifestent que parce qu'ils veulent être contre quelque chose qui ne les regarde pas."

 

La tirade n'est hélas pas tombée dans l'oreille d'un sourd puisqu'un témoin a enregistré la conversation qui s'en est suivie.

 

Coup rude pour le FN et les électeurs catholiques de France, mais la députée de répliquer : "Certes j'ai agi un peu vite, mais après tout la CGT ne gueule t-elle pas avant de savoir elle aussi ?".


Écrire commentaire

Commentaires : 0