En réponse à Sarkozy, Vercingétorix défend "les racines polythéistes" de la Gaule

Suite au discours de l'ancien président de la république sur les racines chrétiennes de la France, l'ancien chef gaulois Vercingétorix a tenu à s'exprimer publiquement ce midi :

 

"Gaulois, gauloises, français, françaises, au nom des peuples protohistoriques, je vous souhaite un joyeux Noël, ou plutôt une joyeuse fête de la fin du solstice d'hiver comme je préfère le dire.

A ceux qui choisissent d'utiliser ce jour comme un prétexte pour glorifier les racines chrétiennes de la France et de la Hongrie, j'adresse mes voeux avec quelques précisions : 

la Gaule, ou la France, est depuis plus de deux mille ans un pays polythéiste. On assumait autrefois d'y adorer plusieurs dieux, à l'époque on a accepté les vôtres parce qu'ils étaient forts, que nous partagions des tabous communs et que, comme les chrétiens ou les musulmans, nous croyons en une immortalité de l'âme, à ceci près que cette immortalité de l'âme n'est chez moi pas un prétexte pour s'attarder sur des cadavres. Nos morts vous pardonnent les crimes de vos frères parce que beaucoup d'entre vous ne sont pas des meurtriers. Ces racines polythéistes je les chéris.

Le mélange religieux multiséculaire a permis à notre langue unique, complexe et parfois subtile de se développer. Nous sommes proches des latins de par notre vocabulaire, notre 'quatre-vingt' vient du système de numération visécimal, nos chiffres sont arabes...rien de tout cela n'a été inventé par les chrétiens.

Je ne dénigre pas pour autant mes amis chrétiens : nous avons des écoles, des églises, des gens pieux et bons prêts à accueillir les pauvres.

Le fait qu'ils soient pieux passe-t-il avant le fait qu'ils soient bons ? Je ne le crois pas. La bonté n'est pas liée à la religion, sans quoi elle devient une contrainte et est de facto ridicule et hypocrite.

Je ne crois pas que le peuple gaulois, ou français, soit hypocrite.

Je ne crois pas qu'il oublie vraiment toutes ses racines ni les merveilles que le mélange des peuples peut offrir.

Je lui demande aujourd'hui de faire de la place parmi ses racines, afin que la cime française aille toujours plus haut dans le ciel sans monsieur Sarkozy s'il le faut."

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Vince Dashner (dimanche, 22 janvier 2017 01:19)


    Hey There. I found your blog using msn. This is a really well written article. I'll make sure to bookmark it and come back to read more of your useful information. Thanks for the post. I'll certainly comeback.