"Le pinard aide à supporter vos gosses de merde" disent les pères Noël.

Derniers jours de travail pour les pères Noël des grandes surfaces, et visiblement ça n'est pas facile tout le temps. 

Nous avons rencontré Claude Auchard, père Noël dans un grand magasin, en dehors de ses heures de service. L'homme était au comptoir du bar "chez Emile", passablement ivre. Il a tout de même accepté avec joie de nous faire part de son avis sur son travail :

 

"Savez, moi ce boulot j'l'ai pris d'une parce que ça me fait cumuler des heures, de deux parce que 5 boules de l'heure c'est pas légal mais c'est mieux payé que la plupart des tafs qu'on file à un clodo de merde comme moi. Moi j'ai pas d'quoi avoir une maison tu vois et sans maison ben c'est chaud de recevoir la famille pour Noël. Après j'dis ça, moi la famille j'en ai pas pisque ma gonze s'est cassée avec la bagnole et mon fric. Ça fait 6 ans qu'j'ai pas l'droit de revoir ma fille même pour Noël. Tu m'étonnes que j'sois clodo ET père Noël."

 

Il a fondu en larmes puis s'est repris, les yeux emplis de colère : 

 

"Ces petits cons savent pas combien y zont d'la chance putain je hais ces gosses de merde heureusement que le pinard aide à les supporter. 'Je veux un iPad' mais connard t'as six ans apprends à lire avec des livres, pas en lisant les posts des potes débiles de ta mère.

J'ai hâte que ce soit fini, même si j'ai 20 balles de prime par jour pour me bourrer la gueule. J'sais pas ce que j'ferai après mais cette année grâce au réchauffement climatique j'pense que je vais pas crever congelé sous un pont. Ho-ho-ho."

 

Joyeux Noël.

Écrire commentaire

Commentaires : 0