Il perd toute confiance en lui après que sa femme lui a demandé si elle avait grossi.

Tours - Paul Robouté a fait parler de lui en monopolisant ce matin à lui seul douze psychiatres du CHU de la ville. Alors que tout allait bien dans sa vie, il dit être détruit et ne plus rien oser faire.

La cause ? Sa femme :


"Je venais de trouver un job, j'allais fêter ma première année de mariage et elle a tout gâché. J'avais foi en moi, je savais ce que je voulais, ce que je pensais. J'avais fini Skyrim à 100%, si c'est pas une preuve de force ça ! Mais non, il a fallu qu'elle me pose la seule question à ne jamais me poser."


Il existe en effet une question terrifiante, et sa femme l'a posée sans sourciller. A neuf heures, elle sort de la salle de bains et lui lance "Tu trouves pas que j'ai grossi ?".

Son monde s'écroule.


"Je ne savais pas quoi répondre. Si j'avais dit non elle m'aurait traité de menteur-à raison d'ailleurs, honnêtement je n'ai pas osé le lui dire mais elle a tendance à tomber des deux cotés de la chaise en même temps depuis quelques semaines-et si j'avais dit oui elle m'aurait traité de salaud. On peut être un héros mort ou un lâche vivant, c'est ce qu'on dit à la guerre. Mais aucune guerre ne prépare à ça. Je pouvais être un menteur ou un salaud, mais pas un homme sincère et aimant."


L'histoire ne s'arrête pas là. Après une minute trente de silence, Paul perd ses moyens. Il prend son pèse-personne et le lance à la figure de sa compagne avant de prendre la fuite.

Les médecins sont inquiets et ne savent pas quand Paul sera à nouveau en mesure de prendre une décision, comme l'explique le docteur Muhammad Khaoulani :


"Il est perdu. Il a fondu en larmes quand je lui ai demandé s'il voulait s'asseoir ou s'il préférait rester debout. Son trouble est profond, et je ne sais pas s'il trouvera une réponse. Pour être honnête je préfèrerais qu'il soit là parce qu'il a voulu me casser la figure en raison de mes origines."

Écrire commentaire

Commentaires : 0