USA - Les réfugiés hésitent à acheter des armes et tirer sur les gens pour mieux s'intégrer.

Alors qu'une majorité d'états ferment leurs portes aux migrants et que Trump envisage de contruire un mur entre le Texas et le Mexique pour protéger sa femme slovène des étrangers, les migrants se posent des questions : si fuir un pays en guerre n'est pas une raison suffisante, quel comportement adopter pour satisfaire l'Amérique ?


A. Kachar, 35 ans, est l'un des quelques syriens à avoir été accepté dans le pays-du moins lui a-t-on accordé l'entrée. Il est toujours sujet à des remarques et à des regards méprisants. Il doute :


"Peut-être qu'on est juste pas assez occidentaux. Pourtant on est comme les américains nous on n'aime pas le terrorisme on aime manger dormir travailler... Trump il pense qu'on va rien foutre ET voler des emplois, je savais pas qu'on pouvait faire ça ici.

C'est peut-être nos coutumes qui sont un peu différentes, on s'habille pas exactement pareil et on tire pas sur des élèves quand on a une mauvaise note chez nous.


Peut-être que c'est ça la solution : si j'achète un gun à mon fils de douze ans et qu'il tire sur un camarade ou sur un mexicain, il deviendra américain ?"


Pas bête.

Écrire commentaire

Commentaires : 0