"Ce n'est pas de la télé si je regarde tout sur mon ordinateur", maintiennent les bobos.

Les bobos ont affirmé leur fierté de ne pas avoir une TV malgré le fait qu'ils regardent la même merde sur leurs ordinateurs.

Alors que de moins en moins d'américains achètent une TV pour regarder les programmes, les français affirment "préférer les nouvelles TV pour les jeux vidéo et les DVD cochons" .

Les bobos, eux, développent des arguments un peu plus avancés :


Marie Moillat, 33 ans, divorcée, explique que "la télévision a en elle quelque chose de mauvais vous voyez, han, surtout ces affffffrrrrrrreux écrans plasma. Le plasma agit ici comme sur le Soleil : si on allume la télé, de grands tentacules de plasma vont jusque dans le cerveau de mes enfants pour leur modifier la mémoire et leur faire croire qu'il faut lire des classiques."


Elle précise : "Je le sais parce que je l'ai vu dans un documentaire, sur ma tablette, honhon. Je sais que tout ça n'est pas logique mais je ne veux pas que mes enfants connaissent Patrick Sébastien alors qu'il y a des podcasteurs tout à fait cultivés, intéressants et qui ne font pas ça pour l'argent mais je ne nommerai pas Cyprien parce qu'on m'a dit de ne pas faire de mauvaise pub. En tout cas je suis sûrrrrrre de moi. Vous faites quoi ce soir ?"


Antoine Braguel, ingénieur en informatique, rétorque : "A un âge où l'on peut regarder les anges de la télé-réalité sur un téléphone ou sur un robot-pute à cinq vagins dont un équipé d'un écran, à une époque où la politique se fait sur les réseaux sociaux, ne pas avoir de télé n'empêche aucunement d'être le dernier des abrutis.

L'ordinateur, c'est la télé qui s'éteint toutes les deux minutes-au moins l'ordinateur a la décence de le faire, vous me direz. Je regrette juste que les ondes wi-fi ne soient pas réellement cancérigènes."



Écrire commentaire

Commentaires : 0