Poutine propose "juste comme ça" de remplacer la Syrie par un grand trou dans le sol.

Alors que le président Hollande semble poser ses gonades sur la table et souhaite modifier la constitution avant d'intensifier les frappes en Syrie, Vladimir Poutine avoue être d'accord avec son homologue français.


Il a déclaré ce midi comprendre "qu'on puisse vouloir se venger aussi fort. Moi-même, une fois j'ai agi dans l'excès. On avait renversé mon verre, du coup j'ai dépeuplé toute une région et emprisonné une vingtaine d'innocents. C'est vache, mais ça défoule, par contre ça nuit un peu à la popularité. Je comprends François, il faudrait agir discrètement. On pourrait par exemple remplacer très vite la Syrie par un grand trou dans le sol après en avoir prélevé les ressources toujours aussi discrètement."


Faut-il détruire la Syrie ? La question est difficile, mais quelques experts maintiennent qu'il reste encore beaucoup de personnes innocentes dans le pays, Poutine dément mais l'équipe de recherche en anatomie de Lyon n'a détecté qu'une très faible concentration de "trous du cul" en Syrie.


La France ne s'est pas encore prononcée mais le peuple est partagé : on distingue toujours ceux qui voient l'innocence de ceux qui voient le basané. Notre chroniqueur Maurice Pinard a tenu à ajouter :

"Je savais même pas qu'il y avait plusieurs Bougnoulies. Mais j'pense qu'on peut continuer à faire semblant d'les aimer en Palestine tout en leur chiant sur la gueule en Syrie, après tout c'est la France. Mais je suis pas raciste hein. Le pinard c'est humaniste."


La rédaction.

Écrire commentaire

Commentaires : 0