La victime était séquestrée sur la page 2 de Google depuis 4 ans.

Strasbourg - Il y a quatre ans disparaissait Alexandre Kaufmann. Depuis ce qui avait été nommé "le drame de la foire", aucun signe de vie, aucune trace de l'enfant, alors âgé de onze ans, n'avaient été retrouvés.

 

Heureusement, hier vers 15h, Nathan Schwanzesser, 16 ans, se trompe en faisant une recherche sur le bondage et se retrouve sur la page deux des résultats de Google™ dans la section "jeune+séquestration+fantasme". C'est là qu'il trouve Kévin, à moitié mort de faim. Ses ravisseurs sont absents, aussi Nathan n'hésite pas une seule seconde et en sort Kévin en utilisant une imprimante 3D.

Aujourd'hui, la victime ne cache pas son émotion :

 

"Je pensais rester là-bas à tout jamais. Quatre ans que j'y étais, on me donnait de l'eau et du pain une fois par jour. Je ne voyais personne d'autre que mes ravisseurs, puisque personne ne va jamais sur la page 2 de Google lors d'une recherche.
Pourtant, on y trouve beaucoup de réponses."

 

L'enquête ouverte a permis de savoir que le drame aurait pu être écourté, en effet les ravisseurs avaient fait une demande de rançon via Google+, mais faute d'utilisateurs, ladite demande n'avait jamais été lue.

Le débat sur notre utilisation de l'internet est en tout cas relancé.

 

La rédaction.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Efren Watwood (lundi, 23 janvier 2017 03:47)


    Write more, thats all I have to say. Literally, it seems as though you relied on the video to make your point. You definitely know what youre talking about, why waste your intelligence on just posting videos to your blog when you could be giving us something informative to read?