Crise agricole : la bataille de lisier vire au drame

Les agriculteurs semblent avoir obtenu ce qu'ils désiraient : des promesses. Les prix du lait, du boeuf et d'autres matières premières alimentaires devraient être ajustés d'ici peu. Si le mouvement se calme, les dégats sont bien présents : routes abîmées, magasins dégradés, et on déplore quelques victimes humaines à Caen.

Les victimes ne sont ni celles de la police ni celles de travailleurs mécontents mais bien celles d'agriculteurs "un peu cons", souligne Maurice, notre envoyé spécial, qui résume la situation en ces termes : 

 

"En gros avant hier ces bolosses se faisaient chier et z'ont décidé de faire une bataille de lisier ou de bouse je sais plus le nom exact, enfin en gros ça ressemble à de la merde, ça pue la merde, les agriculteurs en font des arguments et ce doit être de la merde. Résultat y a un débile qu'a voulu vider la benne sur un de ses collègues qu'est mort noyé dedans, un autre s'est asphyxié en voulant l'sauver. Pas beau à voir, même si d'vous zà moi j'vois pas trop la différence d'odeur avant et après. J'aime pas les fermiers, foutent de la merde partout et mon voisin Thibault y dit qu'y font chier parce qu'on a accidentellement buté une vache à la chasse. On parle pas d'sa femme comme ça, qu'ils aillent se faire foutre avec leurs aides. C'est bien beau d'demander des aides en gueulant, quand y les reçoivent y veulent pas qu'on les divulgue. Mon vigneron, voilà un mec qu'il est bien. Y crie pas, y file du rouge et il a pigé que le lait ça m'filait la coulante. P't'être qu'y a un rapport entre la coulante et le lisier. J'en sais rien, vous m'emmerdez."

 

La colère des agriculteurs est toujours présente, espérons qu'aucun autre débordement ne sera à déplorer.

 

La rédaction.

Écrire commentaire

Commentaires : 0