Saint-Gilles-Croix-de-Vie de la Tourette, les origines vendéennes de la maladie.

Vous connaissez bien-sûr tous la Vendée, département réputé pour ses paysages, ses plages, son climat, ses accidents de la route, sa consommation d'eau de vie ? Ce que vous allez lire dans cet article est exceptionnel. Gilles Hécault et Hervé Lesage, chercheurs en médecine, viennent de dévoiler le résultat de 15 ans d'études sur le syndrome bien connu de Gilles de la Tourette.

 

La communication entre les habitants dans les années 1830 à Saint-Gilles-Croix-de-Vie se faisait naturellement avec des grimaces, des cris, des gestes brusques, des injures, et cela grâce à leurs 2,5 grammes d'alcool journaliers par litre de sang : une habitude qui était prise dès l'enfance. Les deux chercheurs se sont intéressés à ce phénomène, et sont allés jusqu'à interroger les doyens de la petite ville.

 

« À l'époque, la grande famille Tourette était la plus compétente en langage gillocrucien, et c'est au fil des générations que ce syndrome s'est répandu dans tout le département. Nous recensons aujourd'hui plus de trois quarts des vendéens comme étant atteints du trouble de la Tourette. », affirme Hervé Lesage.

 

Suite à ces révélations incroyables, nous avons rencontré le maire de Saint-Gilles-Croix-de-Vie afin de mieux comprendre comment ce trouble peut encore persister aujourd'hui dans sa ville malgré l'impact que devrait avoir la société :

 

« À Saint-Gilles-Croix-de-Vie messieurs, on accorde beaucoup putain d'importance à la culture salope de notre région. C'est pour cela que beaucoup de parents donnent de l'alcool à leurs enfants dès leur cul plus jeune âge. Dans notre ville chier chier chier salope, en plus des sardines, des bars et des belles plages, nous avons chatte cul ce syndrome qui renforce la personnalité chiasse chiasse chiasse chiasse ah chiasse des gillocruciens. Et je suis fier, en tant que maire de Saint-Gilles-Croix-fiotte-de-Vie, de réussir à préserver cette bite bite ah culture. Je remercie nos ancêtres de nous avoir transmis ah ces salope salope habitudes culturelles. »

 

Le syndrome sera officiellement renommé « Saint-Gilles-Croix-de-Vie de la Tourette » en fin de semaine. Les chercheurs continuent leurs études afin de prouver le rapport entre ce trouble et la tenue de route des voitures vendéennes.

 

Dossier à suivre,

L'équipe.

Écrire commentaire

Commentaires : 0