Génocide Arménien - La Turquie préfère parler de "création de postes vacants sans nomination de successeurs"

La Turquie a condamné les propos de Poutine et de Gauck qui ont qualifié de "génocide" le massacre de centaines de milliers d'Arméniens par l'empire Ottoman durant la première guerre mondiale.

 

La déclaration fustige les pays qui qualifient le massacre de "génocide" mais la Turquie a tenu à nuancer son discours, en effet Mevlüt Çavuşoğlu, ministre Turc des affaires étrangères a expliqué :

 

"Nous ne pouvons décemment parler de génocide. Cela fait cent ans que l'on tente de démontrer qu'ils sont morts de leur plein gré. Nous avons utilisé la physique pour prouver qu'il existe un référentiel dans lequel la victime se jette sur la balle ou l'épée. C'est suffisant, mais l'hypocrisie occidentale tente de nous faire taire : le peuple Turc ne cèdera pas.

Nous adressons tout de même nos condoléances aux familles des victimes de cette massive création de postes vacants sans nomination de successeurs."

 

Les mots d'Obama ne sont guère mieux acceptés par la Turquie, "grand carnage" est une description "trop dramatique, qui plus est sans cette tragique chute de la démographie, l'UE ne saurait pas ce qu'est l'Arménie."

 

L'ONU se réunira vendredi prochain pour donner une nouvelle définition à ce qu'est un génocide, avec une intervention prévue de Kim Jong-Un.

 

La rédaction.

Écrire commentaire

Commentaires : 0