Quelques défauts majeurs de l'Apple Watch

La keynote de Tim Cook en aura fait douter plus d'un. Faut-il acheter l'Apple Watch ?

A vous de choisir, mais pour vous y aider nous avons réalisé plusieurs tests sur un modèle grâcieusement fourni par Apple.

Hélas, si l'on retrouve les qualités d'un iPhone basique comme on s'y attendait, le gadget présente aussi quelques défauts majeurs :

 

1. Les secondes sont affichées sur la barre de batterie

 

Premier choc : les secondes s'écoulent à l'envers et sur l'indicateur de batterie. Quand le décompte atteint zéro, il faut recharger.

 

2. Ceci est une révolution, veuillez tourner sur vous-même pour avoir l'heure

 

Une fois n'est pas coutume, Apple fait dans l'extravagance : l'aiguille affichée ne tourne pas. C'est à vous de tourner, l'appareil émet un "bip" lorsque vous êtes bien placé.

 

3. L'application Siri toujours pas au point

 

Nous ne saurions pas dire si c'est réellement un défaut mais Siri, application de reconnaissance vocale, confond deux tiers des utilisateurs avec Patrick Sébastien.

 

4. Le bracelet plie

 

Même problème que chez l'iPhone 6, la flexibilité. Plus personne ne veut d'une montre ergonomique et flexible. On veut du solide, du raide.

 

5. Un objet trop abordable

 

349€ ou même 649€ c'est envisageable et il nous est insupportable de savoir que le connard qui vend des compléments alimentaires en face de nos studios pourra s'acheter son Apple Watch Sport.

 

6. Pas de modèle en platine

 

L'or rose c'est certes joli, on veut bien y mettre le prix (entre onze et dix-huit mille euros) mais on a envie d'en jeter devant les péquenots. On veut du platine ou du diamant volcanique.

 

7. L'autonomie de la batterie serait une métaphore de la brièveté de la vie humaine

 

Chaque minute est un calvaire, le consommateur est condamné à regarder une batterie agoniser, à la recharger puis à recommencer.

 

8. Toujours pas de canon antiaérien intégré

 

Tim Cook nous avait promis du "très très lourd". Nous nous attendions à un canon antiaérien, à la place on se tape Siri qui demande toujours où sont ses parents et qui est Bono. Nous boudons.

Écrire commentaire

Commentaires : 0